Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 13:22

Le-Chateau-de-Versailles.jpg

Comment j'ai failli passer la nuit à Versailles...

 

Oh, ne vous emballez pas et attendez un peu avant de faire des " waouh " car c'est moins glamour qu'il n'y paraît... Hé hé !

 

Mercredi dernier, je suis allée rendre visite à ma petite soeur qui habite près de Versailles. Il faisait beau alors tout naturellement nous avons pensé à aller promener nos grims dans le parc du château...

 

Le temps d'attraper un goûter au centre commercial du Chesnay ( Parly 2 ) et hop, nous étions garés devant les grilles de la porte Saint-Antoine, l'entrée qui donne accès au hameau de Marie-Antoinette.

 

Le hameau ? Parlons-en : on arrive juste au moment où les derniers visiteurs sortent. Mince, ils ferment tôt ! 

 

Pas grave, on continue vers le Château... On se pose devant le bassin de Neptune, ma soeur donne le bib à son bébé, je prends quelques photos...

Bassin-barques-Versailles.jpg

Chateau-de-Versailles.jpg

le-bassin-de-Neptune-Versailles.jpg

Neptune-chateau-Versailles-.jpg

Statues-des-jardins-de-Versailles.jpg

Statues-Versailles.jpg

Nous étions à peine engagés sur une des deux allées qui mènent au château, que des voitures blanches ( des kangoo ? ) armées de porte-voix nous engagent à rejoindre les sorties...

 

Vite, nous faisons demi-tour... Hors de question de sortir du côté du château car les distances qui nous sépareraient de nos véhicules seraient énormes.

 

On passe in extremis la première grille ( celle entre les allées du château et le bassin de plaisance ) et on file vers la porte Saint-Antoine...

 

Une quinzaine ou vingtaine de minutes plus tard, on tombe sur un attroupement qui n'augure rien de bon. La porte Saint-Antoine est fermée... Il faut emprunter la sortie de la Reine ( du côté du château ) pour ensuite revenir à l'endroit où les voitures sont garées... Une heure de marche au moins ! Ô rage et ô désespoir ! 

 

Des personnes âgées, des mamans avec leurs jeunes enfants, des joggers,... se retrouvent coincés mais pas pour autant résignés. L'un d'eux se propose d'aller frapper à la porte de la maison mitoyenne. 

 

Une jeune femme de type pakistanais mais parlant parfaitement français en sort. Elle nous assure qu'elle ne peut rien pour nous car elle n'a pas les clefs... Nous sommes dubitatifs mais elle n'en démord pas.

 

Elle nous propose d'appeler un numéro d'urgence. Ce que nous faisons. La personne au bout du fil comprend notre détresse et nous dit que quelqu'un viendra sous peu nous ouvrir...

 

Nous attendons presque une heure ! Certains se découragent et rejoignent la sortie encore ouverte...

 

Mais nous, le groupe des mamans, tenons bon. Nous n'avons pas le choix car les grims sont épuisés. Nous nous voyons mal leur imposer une heure de marche forcée alors que la voiture est à quelques mètres. 

 

Des vagues de personnes surprises par l'horaire de fermeture ( 18 heures ) en cette si belle journée de fin mars se succèdent. Elles vont toutes sonner à la porte de la maison toute proche. A chaque fois la jeune femme répond qu'il faut repartir vers le château...

 

Je rappelle le numéro d'urgence. On me dit qu'une personne est en route. Et, en effet, quelques instants après une voiture du parc se dirige vers nous...

 

Soulagement total ! Nous accueillons cet homme comme le messie. C'est alors que sous nos yeux médusés, le monsieur se dirige vers la maison accolée aux grilles et revient avec les clefs !

 

Comment cette dame qui avait la solution depuis le début a-t-elle pu nous mentir de façon aussi éhontée ?!

 

Bon des badauds enfermés, il doit y en avoir tous les jours. Mais d'aussi sympas et d'aussi entêtés, je ne pense pas... Les grims avaient ramené une énorme branche pour faire bélier ( contre les grilles en fer ? ) et nous pensions nous en servir pour faire un feu de camp ( il était plus de 19 heures et il commençait à faire frais ).

 

Sachez donc que beau temps précoce ou pas le parc château ferme ses portes à 18 heures jusqu'à la fin du mois de mars ( horaires d'hiver ) ! Sachez aussi que le monsieur qui nous a ouvert se propose de le refaire gentillement et gracieusement en cas de récidive. Il suffit d'aller le chercher dans la maison qui se trouve à côté du hameau de Marie-Antoinette ( c'est lui qui s'occupe des animaux ).

 

Conclusion de toute cette histoire : on a sympathisé avec des gens de toutes les origines sociales ( je pense surtout à un jogger qui est le compagnon ou le mari de la journaliste Christine Ducros du Figaro et qui nous a beaucoup aidés en faisant de nous des insurgés ), il y a bien sûr des imbéciles ( la jeune femme qui vit dans l'enceinte du parc ) mais aussi des gens adorables ( l'employé du parc et la jeune maman d'une petite fille de six mois qui est restée optimiste jusqu'au bout ).

 

Morale : la prochaine fois en tout cas, on laissera la voiture garée près de la porte de la Reine ! 

 

P.S. Quelques pensées en vrac :

 

Je ne sais comment les véhicules encore garés à l'intérieur du parc ont pu sortir... On en voyait tourner de façon désespérée au loin ! 

 

## Des garçons d'une quinzaine d'années ont escaladé les grilles. On a pensé faire de même mais l'âge et les kilos ont eu raison de notre témérité.

 

### La jeune femme qui habitait dans le parc nous avait aussi dit que les fenêtres de sa maison avaient des grilles ( nous étions prêts à traverser son salon ), la preuve que non : 

Maison-accolee-a-la-porte-Saint-Antoine-.jpg

Bouh, la vilaine !

 

#### Ah... J'en profite pour participer à la photo de la semaine chez Antoni, Borys & Cie avec ce cliché de mes grims ( les deux plus jeunes ) regardant les canards dans le bassin de Neptune...

Les grims à Versailles

La photo de la semaine

That's all folks !

Le bisou de Mia

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 13:22

Amandiers-de-l-Algarve.jpg

Les amandiers du sud du Portugal...

Il était une fois, un prince maure qui régnait sur le royaume de Silves, à l'époque où tout le sud de la péninsule ibérique était sous occupation arabo-musulmane. On le disait bon, savant, raffiné et aimé de ses sujets.

Un jour, un drakkar viking vint aborder les côtes de ce pays que l'on nomme aujourd'hui l'Algarve. Ces gens venus du nord espéraient obtenir les faveurs du prince et lui amenaient un grand nombre de présents. 

Parmi les cadeaux se trouvaient des esclaves et parmi eux il y avait une jeune femme blonde dont la beauté toucha aussitôt le coeur du souverain.

Il s'agissait de Gilda, la fille d'un roi dont les terres avaient été pillées et brûlées...

Ses yeux et ses gestes ne reflétaient pourtant ni colère ni amertume. La princesse était douce et gracieuse. Les jours passant le prince en tomba éperdument amoureux, si amoureux qu'il finit par l'épouser. 

On dit que les fêtes données à cette occasion durèrent un mois. Elles firent grande impression et on en parla bien au-delà des frontières. 

Le prince et Gilda vécurent heureux pendant toute une année puis le délicat sourire de la jeune femme s'effaça peu à peu et son regard se fit de plus en plus triste.

La princesse murmurait toujours le même mot dans son sommeil et le prince s'en inquiéta.

Il fit venir devant lui, un de ses serviteurs originaire du nord et lui demanda la signification des paroles que prononçait la belle Gilda toutes les nuit lorsqu'elle était endormie.

- " Ce mot, mon seigneur, signifie : neige ! " répondit-il.

La princesse avait donc la nostalgie de son pays enneigé et elle se mourait de mélancolie.

Le prince était malheureux et avait besoin de réfléchir, il prit son plus beau pur sang et alla galoper sur les collines des alentours.

Il chevaucha son étalon pendant des heures, s'enivrant d'air pur et de senteurs. On était à la fin du mois de janvier et le printemps commençait à se montrer. 

Lorsque le prince, épuisé, sortit de ses pensées, il ouvrit les yeux et découvrit devant lui des champs d'amandiers à perte de vue. Les pétales de leurs petites fleurs volaient au vent puis se déposaient sur le sol pour former un immense tapis blanc et épais.

Le prince sourit et pensa que Dieu était grand. Il venait de lui apporter la solution pour redonner le sourire à son épouse.

Aussitôt rentré au château il convoqua ses agronomes. Il fit déraciner et replanter les amandiers dans la cour et les alentours de son palais.

Le lendemain dans l'après-midi, lorsque les travaux furent finis, il mena la princesse jusqu'à la plus haute tour de l'Alhambra. 

Quelle ne fut pas sa surprise quand elle découvrit le sol d'une blancheur infinie.

- De la neige ! s'écria-t-elle.

La princesse mélancolique retrouva toute sa joie de vivre et offrit à son époux de merveilleux enfants blonds qui chaque année à la fin du mois de janvier, découvraient des champs couverts de neige dans un pays où il fait pourtant toujours doux.

On dit que c'est en l'honneur de cette belle et grande histoire d'amour que l'Algarve est aujourd'hui la terre des amandiers.


P.S.Les cerisiers japonais perdent leurs fleurs en ce moment, elles forment des dépôts de couleur rose sur les trottoirs. Cela m'a donné envie de vous raconter cette histoire du pays de ma grand-mère maternelle ( l'Algarve - Loulé ).

L'Ahlambra ( rouge en arabe ) est le nom du château médiéval de Silves ( Algarve ). Il est effectivement très rouge ( bien plus l'Alhambra de Grenade ). Chaque année au mois d'août ont lieu de grandes fêtes médiévales mauresques dans cette ville ( j'espère y aller cet été ). 

Le défi " Color Block " et le tag " les 10 indispensables de l'été " arrivent très vite...

Bizzzzzz les filles ! 

Le bisous de Mia

Repost 0
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 23:30

parking.jpg   Jack pot à Rouen !!!

 

 

123456chaussureLundi dernier, je me suis levée du mauvais pied. J'étais fatiguée, mal réveillée et les grims qui étaient dans le même état ont tellement traîné que nous avons quitté la maison à 7h40 au lieu de 7h 25 !!!


Pourtant, hors de question d'arriver en retard au boulot alors je m'organise. Une fois dehors, on court vers la voiture, on démarre sur les chapeaux de roues. J'évite les feux en prenant un raccourci . 5 minutes après sommes arrivées à notre première étape. Je mets les warnings et je profite de la pause feu rouge pour laisser les grims au coin de la rue. Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, elles vont remonter toutes seules jusqu'à l'école ( il n'y a pas de route à traverser et Melle I. va surveiller les deux plus petites ). Quelques bisous pressés plus tard, le feu est déjà passé au vert et je continue mon chemin.


Je décide de me garer au parking de l'espace du palais en plein centre de Rouen. Je sais que cela va me coûter au moins 12 euros la journée mais je n'ai pas le choix. Il ne reste plus que 5 minutes pour « pointer » !!!


Melle I. m'envoie un petit « mms » pour me dire que tout va bien... Je sors du parking en courant et arrive complètement rouge et essoufflée devant le bureau de M.D. ( the big boss ) à 07h55 !!! Ouf , mission accomplie !!!


Quatre heures plus tard, c'est le moment d'aller déjeuner et avec une collègue on se décide pour une petite salade en terrasse. Il faut profiter du moindre rayon de soleil en Normandie car on ne sait jamais de quoi le lendemain est fait !!! Au moment de payer, je cherche mon porte-feuille. Le sac est grand ( c'est Touly ), au début je ne panique pas mais après de vaines recherches, je suis obligée de me rendre à l'évidence : j'ai laissé mon rabat-joie dans mon sac de la veille. Je vis un grand moment de solitude car je n'ai que 2 euros dans la poche !!! C'est assez pour ne pas être qualifiée de clodo mais pas suffisant pour m'éviter la plonge dans l'arrière-cuisine du restaurant. Heureusement la collègue est sympa et me paye mon repas... Deuxième « ouf »de la journée !!!

 

lady-sandwich-rouen.jpgLady Sandwich


Le répit et le soulagement sont de courte durée car au moment de partir à 16 h je réalise que sans argent et sans carte de crédit je ne vais pas pouvoir récupérer la voiture au parking . Je pense à prendre le bus pour rentrer à la maison, récupérer mes moyens de paiement et pouvoir ainsi libérer mon véhicule .


Là encore, une gentille collègue me sauve la mise et m'avance un billet de 20 euros. Jamais deux sans trois, ne dit-on pas ? Donc, troisième "ouf" de la journée !!

 

billet-de-20-euros.jpg


Comme il n'est pas encore l'heure d'aller chercher les grims à la sortie de l'école, je traîne du côté des ordinateurs.


Super ! J'ai deux commentaires sur mon article du jour !!! Toute contente, je réponds puis je relis mon « oeuvre »... Mince, j'avais laissé quelques fautes d'inattention ( ma grande spécialité ) !!!


Il est 16h35 à l'horloge alors je range mes affaires et je pars vers le parking tout proche.


Il y a du monde au second sous-sol devant les caisses automatiques alors je décide de sortir par la rue Jean Lecanuet et d'utiliser la machine qui se situe juste avant la sortie.


J'arrête la voiture près de la borne de paiement, je descends , je glisse mon ticket de parking dans la fente : 10,70 euros ( c'est un peu moins que prévu )!!! Je mets ensuite le billet de 20 euros dans l'endroit prévu à cet effet. Je prie le ciel pour que celui ne soit avalé( une mauvaise expérience passée ). J'entends un bruit inquiétant de machine à laver qui s'emballe, qui toussote et qui soudain produit un bruit terrible de ferraille. Bling, bling, bling, des dizaines de pièces se mettent à tomber. Il y en a partout, il y a en même qui roulent par terre.

 

                    caisse automatique parking

jackpot.jpg

 

jackpot-casino.jpg


 

Je suis hallucinée, j'ai l'impression d'avoir gagné à la machine à sous du casino de Deauville !!! Très vite, je reprends mes esprits et ramasse l'argent. J'attends la restitution de mon ticket mais rien ne vient.


L'appareil se met soudain à clignoter en rouge et affiche le message suivant : hors service !!!

Mince ! Que faire ?


J'appuie sur le bouton qui permet d'appeler le gardien...

  • Oui ?

  • J'ai un souci : j'ai payé mais la machine est tombée en panne sans me rendre mon ticket et j'en ai besoin pour la sortie.

  • Avez-vous récupéré votre monnaie ?

  • Oui, oui, ça c'est fait ( je me garde bien de dire que la caisse vient d'exploser )!!!

  • Allez vers la sortie, sonnez une fois arrivée à la borne et je vous ouvrirai la barrière.

Je ne me fais prier, je remonte aussitôt en voiture et sors du parking...

Une fois arrivée devant les grilles de l'école des grims, je m'arrête et compte mon butin : 64 euros en pièces de 2 euros !!!

 

piece-2-euros.jpg


 

J'ai gagné 44 euros !!! Finalement, il y a pire comme journée !!!  ;-)


P.S. :

  • Dis mia , ce n'est pas bien d'avoir pris cet argent ! D'habitude tu es le genre à tout restituer !!!

  • Oui, quand il s'agit d'un porte-feuille ou d'un téléphone mais là c'était l'argent d'une grosse société à laquelle j'ai lâché des milliers d'euros en 5 ans !!! Je prends ça pour une petite compensation !!! Sur ce coup, je suis malhonnête et je l'assume !!!

  • Han, pas bien !!!

  • M'en fous !!! ;-b 123456kisss.jpg

 

 

 


Repost 0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 16:00

reveil-copie-1.jpg Le grand moment de solitude de Monsieur P.

 

homme avec valise 

Laissez-moi vous conter une aventure assez drôle qui est arrivée il n'y a pas si longtemps à mon cousin... 

Antoine a neuf ans de plus que moi mais cela ne nous a jamais empêchés d'être très proches. Quand j'étais toute petite, j'étais en complète admiration devant de lui. Il faut dire qu'il était grand, beau, brun, intelligent, drôle et avait un petit côté artiste pour couronner le tout. Eh oui, le monde est parfois mal fait : certains ont tendance à cumuler les qualités alors que d'autres en sont si dépourvus.

Comme Antoine dessinait très bien, c'est tout naturellement qu'il est devenu architecte d'intérieur.

Il travaille depuis des années pour une société belge et se rend à un grand nombre de salons en France et à l'étranger.

Antoine fait un travail passionnant mais les enjeux financiers étant importants, il est souvent stressé et fatigué.

Il y a quelques temps, il arrive à la réception d'un hôtel situé dans le sud du pays. Il prend la clef de la chambre qui lui a été réservée par sa société et se dirige vers l'ascenseur. Il n'a qu'une hâte : prendre une douche chaude et se coucher.

A peine a-t-il appuyé sur le bouton de l'étage que les portes de la cage métallique se referment et qu'un bruit très désagréable commence à retentir.

Une fois dans sa chambre, le bruit semble encore franchir une étape supplémentaire, il atteint maintenant un niveau presque assourdissant.

Antoine est de mauvaise humeur. Il prend le téléphone et appelle la réception

- Allo ? Je suis Monsieur P., l'occupant de la chambre 65. Je vous contacte pour vous faire part de mon mécontentement. Figurez-vous que cela fait cinq bonnes minutes qu'une alarme sonne en continu. J'exige que quelque chose soit fait très rapidement car j'ai une réunion très importante demain et je dois être en forme.

- Bien Monsieur P., nous envoyons tout de suite quelqu'un...

Voilà une bonne chose de faite se dit mon cousin avant de se diriger vers sa valise posée sur le lit.

Il a plus que jamais besoin de prendre une bonne douche maintenant qu'il est énervé. « Zip », fait la fermeture à crémaillère alors que s'ouvre devant lui une grande bouche béante.

A l'intérieur de sa valise: il trouve un trousse de toilette, un peignoir et...

un réveil qui clignote tout en émettant un puissant : «  BUUUUUUUUUUUUUZZZZ ».

A ce moment-là, on frappe à la porte. Mon cousin éteint vite son maudit appareil et va ouvrir.

-Bonsoir Monsieur, la réception nous a signalé une plainte à propos d'une alarme.

-Bonsoir. Figurez-vous que tout vient de s'arranger. Le bruit vient soudainement de s'arrêter. Tout va bien. Vous vous êtes dérangés pour rien. J'en suis navré.

Mon cousin est gêné et parle encore plus que d'habitude avec les mains. Au bout d'un instant, il finit par remarquer que le garçon d'étage et son collègue ne le regardent pas dans les yeux. Ces derniers ont, en effet, le regard posé ce qu'Antoine garde à la main et agite devant leurs nez.

Antoine s'aperçoit alors avec stupeur qu'il a le poing crispé et serré sur... son réveil qui en profite à ce moment-là pour se mettre à buzzer de plus belle.

 

123456kisss-copie-1

 

 

 

Repost 0

Petite Intro Au Sujet...

  • : Mia in TERRA LATINA, blog mode, beauté, humour, loisirs, enfants,...
  • Mia in TERRA LATINA, blog mode, beauté, humour, loisirs, enfants,...
  • : Bienvenu(e) in Terra Latina ! Le blog Mode & Co d'une ibérique un brin shophysteric...
  • Contact

M'enfin, T'es Qui Toi ?

  • Mia Terra Latina
  • Je suis une ibéroch'ti ( c'est quoi cette bestiole ? ) qui vit maintenant à Rouen. Je parle mode et compagnie sur mon blog. Un maître mot ? L'humour !!! Une envie ? Me faire des tas d'ami(e)s !!! Bienvenu(e) sur le blog d'une fashionlatinista !!!
  • Je suis une ibéroch'ti ( c'est quoi cette bestiole ? ) qui vit maintenant à Rouen. Je parle mode et compagnie sur mon blog. Un maître mot ? L'humour !!! Une envie ? Me faire des tas d'ami(e)s !!! Bienvenu(e) sur le blog d'une fashionlatinista !!!

Suivez mon blog sur...


flux rss

facebook.jpgtwitter-copie-1.jpg 

 hellocotonblog-lovin-copie-1.jpg

Looking For...

Votez pour moi !

Articles En Conserves...

BE-MY-FAAAAN------02.jpg

Rubriques en vrac...

Modes-et-tendances--png

Dans-mon-dressing---achats----.png

Mon-lookbook.png

Wish-list-et-desirs-modesques--.png

Culture-mode.png

Accessoires-et-autres-breloques--png

customisations.png

Vide-Dressing.png

Pour-jouer-la-belle-et-non-la-bete---beaute----png

Vacances--tourisme-et-traditions-.png

Les-petites-balades-du-dimanche--png

C-est-pour-rire---petits-delires------.png

Petites-histoires-extraordinaires-et-amusantes--png

A-vous-de-jouer-Jeux-Concours.png

Petites-gourmandises----.png

Petits-restos-and-co--png

Sur-le-grand-ou-petit-ecran--png

Music.png

Le-modne-des-Grrims---enfants--.png

Coups-de-gueule-et-autres-facheries--png

Mes-petites-emotions-a-moi--.png

Voeux--.png

J-ai-le-melon--.png

Un-peu-de-culture-ou-de-confiture.png

Des-pates-et-des-croutes---tableaux-et-dessins--.png

Read my blog in bad english...

  read-my-blog-in-bad-english02.jpg

Cliquez pour les nourrir !!!