Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 10:47

Berko---Cheesecake-trois-chocolats---Lulu.jpg

Ma part du gâteau ( ou une journée à Paris 5/5 )...

 

Nous sommes arrivées ( Lulu, Tifleur et moi ) chez Berko ( 23, rue de Rambuteau dans le Marais ), une des adresses parisiennes les plus emblématiques en matière de cupcakes, vers 18 heures.


Et... Il ne restait plus qu'un malheureux cupcake Stroumph ( pas le plus appétissant de la collection ), quelques gros gâteaux effrayants à 38 euros ( mercredi dernier c'était Halloween ) et une merveilleuse part de cheesecake aux trois chocolats .  

Berko---gateaux-pour-Halloween.jpg

Nous n'avions pas faim car nous avions encore le repas du midi sur le coeur ( nous avions mangé comme des ogresses au restaurant Saudade ) mais comme nous avions décidé de tester cette adresse pour le blog, nous nous sommes sacrifiées. 

Berko---gateau-3-chocolats---Lulu.jpg

A nous la délicieuse et dernière part de cheesecake aux trois chocolats ( savourée en terrasse ) !

Berko - Lulu Tifleur et moi

Voilà, notre périple parisien ( commencé chez Starbuks ) touche à sa fin, il est temps, pour moi, de retrouver mon Home Sweet Home et mes petits Grims...

Halloween-avec-les-grims.jpg

Masque chat H&M ( collection actuelle ) - Peluche rat Ikea - Cupcakes " Tha Big Apple Bakery " ( rue Beauvoine à Rouen ) - La robe de poupée " cerises " de Melli vient de la boutique Wap Doo Wap à Toulouse...

 

qui m'attendent de pied ferme pour une nuit de terreur ( déguisements, cupcakes et dessins animés de Tim Burton ) !

 

That's all folks !

 

P.S. Nouvelle tentative de dégustation de cupcakes chez Berko dans quelques temps ( nous arriverons dès l'ouverture de la boutique cette fois-ci ) !

Le bisou de Mia

Repost 0
Published by Mia Terra Latina - dans Petites gourmandises !!!
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 11:09

Pasteis-de-nata---Comme-a-Lisbonne---Paris.jpg

Un dizième petit " pastel de nata " pour la route ( ou une journée à Paris 4/5 )? 

 

D'abord il y a le croustillant de la pâte, puis l'onctuosité de la crème aux oeufs. Le contraste des deux est saisissant. Cependant, ce n'est au bout de quelques secondes, lorsque les saveurs de la cannelle et la vanille ont éclaté en bouche que l'addiction commence. Une fois le premier pastel de nata avalé, nul doute qu'il vous en faudra d'autres !

Comme à Lisbonne - Pastéis de nata    

Amis parisiens ( chanceux que vous êtes ), réjouissez-vous car en plus de la " Pastelaria Belém " située dans le 17ème arrondissement ( voir ici ), vous avez, depuis quelques temps, une nouvelle adresse qui propose les fameux pastéis de nata : " Comme à Lisbonne " ( 37, rue du Roi de Sicile - dans le Marais )...

 Comme-a-Lisbonne---Paris.jpg

Ici l'habituel salon de thé à la portugaise ( qui sert aussi bien du salé que du sucré ) a cédé la place au concept du produit unique. Dans la minuscule boutique vous ne trouverez que le fameux " pastel de nata " ( une tartelette de pâte feuilletée remplie d'un délicieux flan fondant ). Le petit bar, situé sur le côté du comptoir vous permettra d'y déguster, accoudé et debout, un très bon café.

Comme-a-Lisbonne---Paris-2.jpg 

Comme-a-Lisbonne---Paris-1.jpg

Comme à Lisbonne - Paris - Pastéis de nata

Comme à Lisbonne - Paris - confitures et conserves

Comme-a-Lisbonne---Paris---emballage.jpg

Comme à Lisbonne - Paris - Hirondelles Bordalo Pinheiro

En vous retournant, vous pourrez admirer la grande étagère remplie de produits fins tels que : des confitures ( de potiron, de tomate rouge,... ), des miels ( aux amandes, aux noix,... ), des huiles d'olive, des petits pots de fleur de sel ( parfumée au poivron, au citron, à l'olive,... ), des conserves Tricana ( à l'emballage très vintage ),... Vous trouverez également des hirondelles et des sardines en faïence Rafael Bordalo Pinheiro ( une référence )...

Comme-a-Lisbonne---Paris---miels-et-confitures.jpg 

Comme-a-Lisbonne---Paris---miels.jpg

Comme-a-Lisbonne---Paris---huiles-d-olive-.jpg

Comme-a-Lisbonne---Paris---fleur-de-sel.jpg

Comme-a-Lisbonne---Paris---conserves-Tricana-.jpg

La sardine est emblématique de Lisbonne, on la déguste grillée le 13 juin à l'occasion de la fête de Saint-Antoine.

 Comme-a-Lisbonne---Paris---Sardines-Rafael-Bordalo-Pinheir.jpg

En ce qui concerne l'hirondelle, on dit qu'il suffit d'en accrocher une chez vous pour ne jamais vous égarer et toujours retrouver le chemin de votre home sweet home.

Comme à Lisbonne - Paris - Hirondelles Rafael Bordalo Pinh

Victor et Christophe sont à l'origine de ce joli projet mais il probable que vous tombiez sur deux jeunes femmes au délicieux accent lusitanien : Elisabete ( la châtaine ) et Alejandra ( la brune )...

Comme-a-Lisbonne---Paris---Les-serveuses.jpg

Le pastel de nata tout frais, tout chaud ( plusieurs fournées par jour ) coûte 2 euros l'unité mais je vous conseille de prendre une boîte ( très jolie d'ailleurs ) de 6, histoire de ne pas avoir de regrets !

 

N'hésitez pas à le soupoudrer de sucre glace et de cannelle... comme à Lisbonne ( Belém ) ! 


That's all folks !

 

P.S. La page facebook de Comme à Lisbonne est :  ici !

Comme-a-Lisbonne---Paris-4.jpg

Un dernier petit montage ( pour la route, hé hé ) que j'avais oublié et que j'aime beaucoup... C'eût été dommage de s'en priver !

Le-bisou-de-Mia.png

Repost 0
Published by Mia Terra Latina - dans Petites gourmandises !!!
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 11:18

Mamz-Elle-Swing---Boutique-vintage-annees-50---Paris.jpg

Back to the fifties ( ou une journée à Paris 3/5 ) !

 

Tifleur aime les robes délicates, un rien vintage. C'est donc tout naturellement qu'elle nous a emmenées, Lulu et moi, chez Mamz'Elle Swing, dans le Marais ( au 35, rue du Roi de Sicile ).

 

Une adresse sympathique ( Bérénice, la proprio des lieux, une parisienne vraie de vraie au look rétro savamment étudié, est très disponible ) où l'on trouve des trésors ( robes de bals de promo, parapluies à froufrous, sandales à talons hauts, sacs " médecins ", chapeaux à voilette,... ) en provenance directe des années 40,50,60.

 

D'abord il y a cette devanture rose-mauve qui attire l'oeil, on s'approche et on découvre alors de magnifiques robes fifties ornées de bijoux en vitrine. Lorsque l'on franchit le seuil de cette caverne d'Ali Baba, on a l'impression d'entrer dans l'antre précieux d'une collectionneuse passionnée par une époque " révolue ".

 

Aux murs s'affichent des photos de pin-up, des cartes postales, des articles de presse, des pages de revues anciennes, des portraits d'inconnues à la coiffure impeccable,...


L'actrice et chanteuse burlesque Carmen Miranda ( que j'adore ) trône en bonne place dans l'entrée et je me dis que c'est bon signe.

 

Nous nous répendons dans la petite boutique, nous sommes comme folles et ne savons plus où donner de la tête ! A Tifleur, les robes à fleurs aux coupes ultra féminines, à moi les sacs chamarrés aux fermoirs improbables et à Lulu les chapeaux, les bibis !

 

Notre bonne humeur gagne les visiteuses de ce lieu ( notre enthousiasme a failli nous coûter le sac de Lulu, repéré grâce à nous par une autre acheteuse ). Bérénice nous renseigne très gentillement depuis son poste d'observation. Derrière son mini comptoir, elle jongle avec les contrastes : dans ses mains une tablette de geekette, à sa droite un téléphone noir tout droit sorti des bandes dessinées d'Hergé !


Nous échangeons nos coordonnées ( Bérénice tient un blog et possède une page facebook ), je promets de lui transmettre les photos prises dans sa boutique. J'ai franchi la porte du petit magasin en lançant tel Terminator un " I'll be back ", dans une version " un chouilla " plus avenante.

Mamz-Elle-Swing---Boutique-vintage-annees-50---Paris-3.jpg

Mamz-Elle-Swing---Boutique-vintage-annees-50---Paris-2.jpg

Sac noir en vitrine : 55 euros

Mamz-Elle-Swing---Boutique-vintage-annees-50---Paris-4.jpg

Mamz-Elle-Swing---Boutique-vintage-annees-50---Paris-5.jpg

Mamz-Elle-Swing---Boutique-vintage-annees-50---Paris-6.jpg

Mamz-Elle-Swing---Boutique-vintage-annees-50---Paris-7.jpg

Mamz-Elle-Swing---Boutique-vintage-annees-50---Paris-8.jpg

Mamz-Elle-Swing---Boutique-vintage-annees-50---Paris-9.jpg

Mamz-Elle-Swing---Boutique-vintage-annees-50---Paris-10.jpg

Mamz-Elle-Swing---Boutique-vintage-annees-50---Paris-11.jpg

Gros craquage sur ces sandales rétro authentiques et neuves à 120 euros.

Malheureusement trop petites pour moi ( c'est une pointure : 37 ).

 

Lulu a craqué pour un joli sac bleu et prand la pose, satisfaite, devant la vitrine de la boutique avec sa nouvelle acquisition.

Mamz-Elle-Swing---Lulu-et-son-sac.jpg

Nul doute que l'on reviendra ! Mamz'Elle Swing est une adresse à l'esprit authentique et aux prix très doux. Nul besoin de participer à un bal costumé pour s'aventurer dans une telle échoppe. Parfois, un article d'époque peut compléter à merveille une tenue actuelle en lui apportant un peu de mordant. Vous savez le fameux " one touch " que je défends tant ! Vous seriez étonnées de constater la puissance du charme suranné de certains articles... 

 

Avis aux très chanceuses parisiennes, têtes de chiennes ( euh,... c'est plus drôle au masculin, non ? ) : un endroit à fréquenter régulièrement pour ne pas râter la pièce rare !


 

That's all folks !

 

P.S. Avant de partir ( ne vous inquiétez pas : I'll be back ) voici le montage ( version complète ) que j'ai réalisé avec les photos de la boutique et quelques liens...


Mamz'Elle Swing - Boutique vintage années 40-50 - Paris

 

L'interview de Bérénice dans Parigots têtes de veaux :  ici.

 

Le blog Mamz'Elle Swing :  .

 

La page facebook de la boutique : here !

Le bisou de Mia

Repost 0
Published by Mia Terra Latina - dans Mes petites émotions à moi...
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 11:48

Restaurant-portugais-Saudade-a-Paris.jpg

Petits plats portugais ( ou une journée à Paris 2/5 )...

 

Après l'effort, le réconfort ! Après avoir piétiné pendant des heures au Musée d'Orsay, à l'exposition l'Impressionnisme et la Mode, nous ( Tifleur, Lulu et moi )...

Tifleur---Lulu---Mia.jpg

avons filé au restaurant Saudade ( restaurant noté 4/5 par les internautes ) situé dans le 1er arrondissement, au 34 rue des Bourdonnais, afin de déguster un repas typiquement portugais.

Restaurant-portugais-Saudade---Paris.jpg

Une décoration typique avec des chaises de style rustique, des petites tables couvertes de nappes courtes d'une blancheur immaculée, des azulejos ( carreaux de faïence ) aux murs... La salle est spacieuse, calme et lumineuse. 

 

Au menu de la formule déjeuner à 23 euros : 

Menu-a-23-euros---Restaurant-portugais-Saudade---Paris-1er.jpg

restaurant-portugais-Saudade-Paris---assortiment-pains---vi.jpg

Assortiment de pains - Olives - Vin blanc ou vin rouge

restaurant-portugais-Saudade---sardines-marinees-a-l-huil.jpg

Sardines marinées à l'huile d'olive

restaurant-portugais-Saudade-Paris---beignets-de-morue.jpg

Beignets de morue avec petits haricots en salade

Restaurant-portugais-Saudade-a-Paris---Morue-facon-Gomes-.jpg

Morue façon " Gomes de Sá " ( morue, pommes de terre, oignons, olives, oeufs durs, persil,... )

Restaurant-portugais-Saudade-a-Paris---Assortiment-de-pat.jpg

Assortiment de pâtisseries : tarte à la confiture de courge du Siam - Pudim flan au porto - Pastel de nata ( miam ! )

restaurant-portugais-Saudade-Paris---cafe.jpg

Un petit café pour terminer un repas plus que copieux !

 

L'assortiment de pains ( il y en avait au chorizo ) et les olives étaient délicieux.

 

Les vins ( blanc et rouge ) étaient très bons.

 

J'ai adoré les beignets de morue en entrée.

 

Le plat de résistance ( la morue façon " Gomes de Sá " ) était bon mais plus que substantiel et donc très lourd.

 

Pour le dessert, on avait le choix parmi toutes douceurs la carte et on a opté pour un assortiment de pâtisseries : un pastel de nata ( une tuerie ), un pudim flan au porto ( pas assez sucré ) et une tarte à la confiture de courge du Siam ou courge spaghetti ( gila ), une préparation qui a la particularité de faire de fins filaments ( très bonne ).

 

Le service assuré par un dame blonde à l'accent très marqué était sympathique mais sans plus... On aurait aimé un peu plus de chaleur et de sourires !

 

Sinon, pour une formule à la carte ( attention les prix grimpent très vite ), je conseille...


Au niveau des entrées : 


- les beignets de morue

- le jambon cru de pays ( presunto )

- les poivrons grillés

- un assortiment de hors d'oeuvre maison


Au niveau des plats de résistance :


- cataplana de morue

- morue façon brás ( bacalhau á brás )

- carne de porco a alentejana ( porc à l'alentejane )

- riz au canard à l'ancienne

- chevreau au four

- filet de boeuf grillé


Au niveau des desserts : 


- le flan Molotoff

- l'assortiment de patisseries

- le pudim flan ( d'habitude très bon )

- la crème brûlée

 

J'ai déjà mangé au Paris-Madeira ( noté 3/5 ), un autre restaurant portugais ( situé au 28, rue de Caumartin dans le 9ème arrondissement ). 

 

C'était correct au niveau des plats mais le service était là aussi assez réservé ( décidément !!! ). Et puis, plus de 15 euros pour un coca et un jus de fruit : c'est le truc qui est resté en travers de la gorge de la provinciale que je suis !

 

La prochaine fois, on va Chez Rita ( au 67, rue des Orteaux dans le 20ème arrondissement ). Là, avec une note 4,5/5 et plus de 34 commentaires dithyrambiques, je ne risque pas d'être déçue.


That's all folks !

Le bisou de Mia

Repost 0
Published by Mia Terra Latina - dans Petites bouffes ( restos )...
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 17:04

Exposition-L-Impressionnisme-et-la-Mode--au-musee-d-Orsay.jpg

Impressionnées ( ou une journée à Paris 1/5 )...

 

Avant-hier ( le 31 octobre ), je me suis rendue à Paris avec deux copines, accessoirement blogueuses ( Lulu et Tifleur ),...

Lulu-et-Tifleur-copie-1.jpg

pour assister à la fameuse exposition dont tout le monde parle en ce moment : l'Impressionnisme et la Mode ( au musée d'Orsay ) !

L-impressionnisme-et-la-Mode---exposition-au-Musee-d-Orsay.jpg

Après plus d'une heure d'attente à l'extérieur, plus d'une quinzaine de minutes au guichet, plus d'une demi-heure à l'entrée de l'exposition, nous ne nous attendions pas à refaire la queue devant chaque oeuvre ou robe exposée et pourtant...

 

Bon, vous l'aurez compris : il y avait un monde fou ! Une foule à décourager les personnes les plus motivées... Heureusement, nous étions super entraînées et conditionnées !

 

Nous savions que nous cumulions toutes les conditions propices à une telle concentration humaine : l'exposition vient d'ouvrir ses portes, l'impressionnisme est un courant artistique très fédérateur, la beauté et l'extravagance des toilettes féminines du XIXème siècle fascine, la publicité faite autour de l'événement est omniprésente ( voir ci-dessus les affiches au murs des stations de métro ),... Et puis, un détail qui compte énormément : nous sommes en période de vacances scolaires !

 

Motivée, entraînée et conditionnée : oui ! Et pourtant j'avoue, avoir à plusieurs reprises frisé la crise de nerfs : j'ai eu deux ou trois fois envie de mettre des coups de sac ( on m'a bousculée, on m'a éternué dessus, on m'a sommée de ranger mon appareil photo au bout 6 malheureux clichés sans flash - ceux du premier montage ), je me suis une ou deux fois découragée devant des vitrines embouteillées,... Mais au final : je suis ravie d'avoir parcouru cette exposition.


J'ai revu certains tableaux ( j'adore les impressionnistes ), j'ai découvert des citations de grands écrivains du XIXème siècle, appris des tas de termes relatifs aux vêtements de l'époque,... Tenez, savez-vous ce qu'est une polonaise, une crinoline, une guimpe, un talma, une tournure... ? Hé, hé !

L-impressionnisme-et-la-Mode---exposition-au-Muse-copie-5.jpg

En plus des photos et dessins de revues de mode de l'époque ( on ne peut s'empêcher de penser au livre d'Emile Zola : Au Bonheur des dames ), une cinquantaine de robes et d'accessoires prêtés par le musée Galliera et le musée des Arts décoratifs sont exposés au milieu des tableaux de grands maîtres impressionnistes...

L'impressionnisme et la Mode - exposition au Musé-copie-2

Aux robes du jour en coton léger, succèdent les robes du soir en taffetas,...

 

Les crinolines ( jupon formé d'une trame de crin permettant de donner du volume aux robes ou aux jupes de l'époque ) cède le pas à la tournure ( qui ne donne plus que du volume à l'arrière )... 

L-impressionnisme-et-la-Mode---exposition-au-Muse-copie-3.jpg

La robe d'été en coton léger présente dans la vitrine ( photo en bas et à gauche ) ressemble, à s'y méprendre, à celles que portent les deux soeurs du tableau de Berthe Morisot.

Albert-Bartolome---Dans-la-serre.jpg

Albert Bartholomé - Dans la serre.

 

Cette robe blanche et violette portée par Prospérie Bartholomé ( l'épouse du peintre ) lors de la réalisation de cette peinture a été conservée comme une relique par le peintre après la mort de cette dernière... 

 

Il a fallu cependant la transformer pour lui redonner sa forme originelle. A l'époque les vêtements avaient plusieurs vies, on les remettait régulièrement au goût du jour.

 

32 est un nombre qui donne le tournis. Pourquoi ? Parce qu'il correspond au tour de taille de ce modèle ! 

 L'impressionnisme et la Mode - exposition au Musé-copie-1

Cette salle à l'atmosphère calfeutrée ressemble par son jeu de miroirs à un showroom, on s'attend à voir les jeunes femmes s'échapper des cadres pour défiler devant un parterre de dandys et d'élégantes... En fait les chaises de style Napoléon III portent les noms des grands artistes de l'époque.

L-impressionnisme-et-la-Mode---exposition-au-Muse-copie-4.jpg

La dernière salle dont le sol est couvert de moquette verte met en avant les tenues de plein air... Les robes tournent dans les vitrines et symbolisent ainsi la femme en mouvement si souvent représentée dans les tableaux des impressionnistes.

 

La visite est finie ? Et si on prolongeait le plaisir ? Et si je vous emmenais à la découverte des tableaux les plus marquants de l'exposition ?

 

A la question : pourquoi les impressionnistes ? Guy Cogeval, le président du Musée d' Orsay et le commissaire de l'exposition, répond : " parce qu'ils ont adoré habiller et déshabiller les femmes. "

 

Les impressionnistes ont, en effet, beaucoup fait posé leurs épouses et leurs maîtresses sans pour autant exclure la gent masculine. Leurs tableaux mettent en scène leurs contemporains dans leur vie quotidienne, s'inscrivant ainsi dans une idée de réalisme et de mouvement. Témoins privilégiés de leur époque et de leur milieu, ils rendent compte, mieux que quiconque, de l'évolution des vêtements de la bourgeoisie des années 1860-1880.

 

Chez la femme, La crinoline et la tournure sont bientôt remplacées par les poufs et coussins ( le fameux faux-cul ) qui donnent leur donne une silhouette en " S" de profil. Tandis que chez l'homme, la redingote fait place au veston droit.

 

Peu à peu, le noir s'impose aussi dans les tenues féminines... 

Monet---Bazile-et-Camille.jpg

Claude Monet - Bazille et Camille

Renoir----La-Balancoire.jpg

Auguste Renoir - La Balançoire

Renoir---Lise-ou-la-femme-a-l-ombrelle.jpg

Auguste Renoir - Lise ou la femme à l'ombrelle

Manet - Le Balcon

Edouard Manet - Le Balcon

Monet---Le-Dejeuner-sur-l-herbe.jpg

Claude Monet - Le Déjeuner sur l'herbe

Monet---Femmes-au-Jardin.jpg

Claude Monet - Femmes au jardin

Bazille---Reunion-de-famille.jpg

Frédéric Bazille - Réunion de famille

James-Tissot---Portrait-du-marquis-et-de-la-marquise-de-Mir.jpg

James Tissot - Portrait du marquis et de la marquise de Miramon et de leurs enfants

 

La tenue des hommes de l'époque est sobre mais élégante... Le dandysme fait son apparition dans les cercles de la haute société ( ces clubs sont composés d'hommes triés sur le volet : des aristocrates mais aussi de bourgeois issus de milieux nouveaux, la France est alors en plein essor économique ). 

James Tissot - Le Cercle de la rue Royale

James Tissot - Le Cercle de la rue Royale

 

Le dandy n'est pas un simple élégant, il exprime un état d'esprit, un style de vie,...

 

Charles Haas ( tout à droite ), un oisif spirituel qui avait assez d'argent pour ne pas avoir à travailler, inspira le personnage de Charles Swann à l'écrivain Marcel Proust.

Fantin-Latour---Un-atelier-aux-Batignolles.jpg

Henri Fantin-Latour : Un Atelier aux Batignolles

 

Autour d'Edouard Manet se trouvent des peintres, des critiques et des mécènes : Zacharie Astruc ( assis à ses côtés ), Otto Scholderer ( debout, à gauche ), Auguste Renoir ( coiffé d'un chapeau ), Emile Zola, Edmond Maître ( légèrement en retrait ), Frédéric Bazile ( le plus grand de l'assemblée ) et Claude Monet ( presque caché ).

 

Nulle fantaisie dans les tenues si ce n'est la clarté du pantalon gris de Manet et les carreaux de celui de Bazile.

 

On a l'impression que les costumes des hommes n'ont qu'un but : servir de faire-valoir aux tenues de leurs compagnes. 

Jean-Beraud---Une-Soiree.jpg

Jean Béraud - Une Soirée

Renoir---Danse-a-la-ville.jpg

Auguste Renoir - La Danse à la ville

Renoir----La-Loge.jpg

Auguste Renoir - La Loge

Eva-Gonzales---Une-loge-aux-Italiens.jpg

Eva Gonzalès - Une Loge aux Italiens

Mary Cassatt - Femme en noir au théâtre-copie-1

Mary Cassatt - Femme en noir au théâtre

Gustave-Caillebotte---Rue-de-Paris--temps-de-pluie.jpg

Gustave Caillebotte - Rue de Paris, temps de pluie

James-Tissot---Octobre.jpg

James Tissot - Octobre

James-Tissot---La-Demoiselle-de-magasin.jpg

James Tissot - La Demoiselle de magasin

Degas---Chez-la-Modiste.jpg

Edgar Degas - Chez la modiste

Manet---La-Dame-aux-eventails.jpg

Edouard manet - La Dame aux éventails ( portrait de Nina de Callias )

Renoir---Madame-Georges-Charpentier-copie-1.jpg

Auguste Renoir - Madame Georges Charpentier

James-Tissot---Jeune-femme-a-la-veste-rouge.jpg

James Tissot - Jeune Femme à la veste rouge

Charles-Carolus-Duran---La-Dame-au-gant.jpg

Charles Carolus-Duran - La Dame au gant

Manet---La-Parisienne.jpg

Edouard Manet - La Parisienne

Manet---Femme-au-perroquet.jpg

Edouard Manet - Femme au perroquet

James-Tissot---Bord-de-mer.jpg

James Tissot - Bord de mer

Berthe-Morisot---Deux-soeurs-sur-un-canape.jpg

Berthe Morisot - Deux Soeurs sur un canapé

Manet---La-Lecture.jpg

Edouard Manet - La Lecture

 

 

Lorsque les peintres s'intéressent aux dessous des femmes, les tableaux font scandale et sont refusés ( ils ne sont pas exposés dans les salons )... 

 

La " Nana " de Manet ( nom que le peintre donne au tableau après la parution du célèbre roman d'Emile Zola ) en corset bleu, jupon court et talons hauts devant un homme en costume est une femme entretenue, une courtisane.

Manet---Nana.jpg

Edouard Manet - Nana

 

Autre tableau qui heurte la morale de l'époque : celui de Gervex...

Henri-Gervex---Rolla.jpg

Henri Gervex - Rolla

 

Le peintre s'inspire ici d'un long poème d'Alfred de Musset ( 1810-1857 ) paru en 1833. Le texte retrace le destin d'un jeune bourgeois, Jacques Rolla, qui sombre dans une vie d'oisiveté et de débauche.

 

Il rencontre Marie, une jeune fille qui se prostitue afin de fuir la misère. On voit ici Rolla, ruiné, se tenant près de la fenêtre. Il regarde la jeune femme endormie et se prépare à mettre fin à ses jours en avalant un poison.

 

La scène est jugée indécente, non pas en raison de la nudité de la jeune femme mais à cause de la nature morte présente au premier plan ( en bas, à droite du tableau ). Elle se compose d'un jupon, d'une jarretière, d'un corset ( dégrafé à la hâte ) surmontés d'un chapeau haut-de-forme.

 

Cette mise en scène désigne clairement Marie comme une prostituée. On rentre dans l'intimité d'un couple illégitime et donc sulfureux après l'acte sexuel ( suggéré par la canne jaillissant des sous-vêtements )...

 

Voilà, notre voyage à travers la mode de la fin du XIXème siècle touche à sa fin. N'hésitez pas à faire fi de la foule pour aller admirer de près les peintures ( certains tableaux ont été prêtés par des musées étrangers ) et les robes exposées. Le prisme proposé ( celui de la mode ) permet de focaliser son attention sur le rendu des tissus peints. Aussi incroyable que cela puisse paraître, dès premier coup d'oeil on sait s'il s'agit d'une robe en coton, en dentelle, en mousseline, en taffetas,...

 

Bien sûr, cet évènement a ses détracteurs qui avancent des arguments tels que l'élitisme étriqué du choix des vêtements ( seule la haute société parisienne est ici représentée ) et l'aspect racoleur, aguicheur et tapageur de cette exposition-spectacle.

 

Moi, je trouve qu'une telle réussite du point de vue de la démocratisation de l'Art est à applaudir ! Et même si je pestais, au début de l'article, sur les longues files attente et le trop grand nombre de visiteurs, je ne peux que féliciter une telle initiative qui attire Monsieur et Madame Tout-le-Monde au musée.

 

Merci donc à Gloria Groom, conservateur à L'Art Institute de Chicago, personne qui est à l'origine de cette belle idée !

 

Quelques citations et quelques extraits de livres pour terminer...


"La parisienne n'est pas à la mode, elle est la mode..." Arsène Houssaye.


" Le peintre moderne... est un excellent couturier. " Joris-Karl Huysmans.


" Le corset de satin, c'est peut-être la nu de notre époque." Edouard Manet.


" La parisienne croit toujours en elle-même, avec conviction, avec ferveur, sans être jamais ébranlée dans sa croyance par le doute le plus léger. " Emeline Raymond.


" Le XIXème siècle n'est pas si laid qu'on veut bien le dire. Nos toilettes de femmes sont charmantes, ondoyant autour du corps, caressant les formes du corsage. Quant au costume masculin, on lui reproche ses nuances sombres et sans éclat ; mais , s'il faut le répéter, il n'y a pas de couleurs dans la nature, il y a de la lumière." Ernest Chesneau.


" Le dandysme n'est même pas, comme beaucoup de personnes peu réfléchies paraissent le croire, un goût immodéré de la toilette et de l'élégance matérielle. Ces choses ne sont pour le parfait dandy qu'un symbole de la supériorité aristocratique de son esprit. Aussi, à ses yeux, épris avant tout de distinction, la perfection de la toilette consiste-t-elle dans la simplicité absolue, qui est, en effet, la meilleure manière de se distinguer. " Charles Baudelaire.


" Le rayon des soiries était comme une grande chambre d'amour, drapée de blanc par un caprice d'amoureuse à la nudité de neige, voulant lutter de blancheur. Toutes les pâleurs laiteuses d'un corps adoré se retrouvaient là, depuis le velours des reins, jusqu'à la soie fines des cuisses et au satin luisant de la gorge. " Emile Zola, Au Bonheur des Dames.

 

Pour tout renseignement : le Musée d'Orsay.


That's all folks !

 

P.S. Attention le blog de Lulu est en pause pour cause de concours, il reprendra ses activités dans quelques mois...

Le bisou de Mia

Repost 0
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 14:28

maison Martin Margiela for H&M

Oversize jusqu'à l'overdose ?

 

Il y a quelques jours, H&M dévoilait sa nouvelle collaboration ( cette fois-ci avec la Maison Martin Margiela ).

 

Alors pour la petite histoire Martin Margiela est un couturier belge très mystérieux puisqu'il ne se laisse jamais photographier et ne répond jamais à une interview si ce n'est par écrit.

 

De lui, on sait : qu'il est né en 1957, qu'il a fait les Beaux-Arts à Anvers, qu'il a travaillé avec Jean-Paul Gaultier, qu'il a officié en qualité de styliste chez Hermès,...

 

Il refuse le star system et ses mannequins défilent souvent les visage caché, ses défilés sont toujours très arty ( la preuve encore avec la présentation performance de la collection H&M à New York )...

 

Pour en revenir maintenant, au titre de mon article : je trouve que lors des collaborations avec H&M, certains stylistes se laissent aller à des créations très peu portables. 

 

C'est le cas, encore une fois, avec Martin Margiela qui exagère jusqu'à l'overdose, l'oversize. Si vous jetez un coup d'oeil à l'e-shop de la marque ( ici ), vous aurez la surprise d'y trouver des vêtements beaucoup plus consensuels.

 

Alors, je m'interroge... Ces collections capsules sont pour H&M un énorme faire-valoir, une publicité monstrueuse ( des milliers de gens dans le monde se déplacent en même temps lors de ces mises en vente exceptionnelles ) qui donne au géant suédois une aura branchée et plus haut de gamme ( il faut bien avouer que leurs collections habituelles sont malheureusement très cheap ).

 

Mais quel est le but des créateurs qui signent ces collaborations ? Montrer l'esprit de leur marque à la populace fauchée ( enfin là, les prix sont tout de même plus élevés que d'habitude ) et gagner ainsi en popularité ( la case démocratisation semble être devenue une figure imposée en matière de B.A. dans les hautes sphères de la mode ) ? En tout cas, on a parfois l'impression que, complètement dégagés d'une obligation de résultats (  en effet, le bulldozer H&M se charge de tout vendre : même le moche et le mal taillé ), les stylistes sélectionnés oublient qu'ils s'adressent à Madame Tout-Le-Monde et nous livrent une véritable démonstration artistique. Résultat ? Tout comme sur le catwalk : cela choque, éblouit, surprend,... Mais au final, la plupart de ces vêtements sont parfaitement immettables et restent cachés dans les dressings des fashionistas les plus audacieuses.

 

Enfin, dans ce cas précis il s'agirait de rééditions de grands classiques de la marque. Je ne suis pas très fan mais je vous laisse juger par vous-mêmes, voici le lookbook :

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-1.jpg

Body trompe-l'oeil : 39,95 euros / Jean oversize : 59,95 euros / Pochette friandise : 49,95 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-5---bis-copie-1.jpg

Top foulard : 129 euros / Jupe foulard : 99 euros / Pantalon beige : 79,95 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-8.jpg

Veste cintrée : 99 euros / Pantalon oversize : 99 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-7.jpg

Chemise cercle : 69,95 euros / Jupe longue : 79,95 euros / Sac gant : 39,95 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-2.jpg

Manteau oversize : 249 euros / Pull cachemire oversize : 129 euros / Escarpins compensés : 199 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-3-bis.jpg

Robe bleue : 149 euros / Escarpins : 199 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-4-bis.jpg

Veste : 199 euros / Jupe : 79,95 euros / Bottes plates : 199 euros / Ceinture : 12,95 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-6-bis.jpg

Veste : 79,95 euros / Pantalon : 79,95 euros / Escarpins compensés : 199 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-9.jpg

Robe : 149 euros / Pochette gants : 129 euros / Bottes compensées : 299 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-10.jpg

Blazer oversize : 149 euros / Chemise cercle : 69,95 euros / Pantalon-jupe : 79,95 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-11.jpg

Robe retroussée : 149 euros / Bottes compensées : 299 euros / Collier fermoir : 49,95 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-12.jpg

Pull coutures apparentes : 129 euros / Robe asymétrique : 129 euros / Bottes plates : 199 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-13.jpg

Perfecto 249 euros / Robe : 79,95 euros / Bottes plates : 199 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-14.jpg

Pull cachemire oversize : 129 euros / Jupe retroussée : 79,95 euros / Collier fermoir : 49,95 euros / Escarpins compensés : 199 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-15.jpg

Manteau couette : 249 euros / Legging mirroir : 39,95 euros / Escarpins compensés : 199 euros.

Maison-Martin-Margiela-H-M-Lookbook-16.jpg

Pull cachemire oversize : 129 euros / Pantalon oversize : 99 euros / Pochette gants : 129 euros.

 

On récapitule : Les manteaux et les vestes,...

maison-Martin-Margiela-for-H-M---Vestes-et-manteau-copie-1.jpg

Veste grise cintrée ( tout en bas, à droite ) : 99 euros.

Veste beige ( tout en haut, au milieu ) : 129 euros.

 

les robes,...

maison-Martin-Margiela-for-H-M---Robes.jpg

Robe noire cinturée  ( en haut, à droite ) : 99 euros.

Robe en cuir noir ( grande photo sur la droite, en bas ) : 249 euros.

 

les jupes,...

maison-Martin-Margiela-for-H-M---Jupes.jpg

 

les pantalons et leggings,...

maison-Martin-Margiela-for-H-M---Pantalons-et-legg-copie-1.jpg

Slim blanc ( deuxième en haut, en partant de la gauche ) : 79,95 euros

 

les tops,...

maison-Martin-Margiela-for-H-M---Tops.jpg

Top tatouage ( en bas, à gauche ) : 39,95 euros

 

Les pulls et gilets,...

maison-Martin-Margiela-for-H-M---Maille.jpg

Gilet ( en bas, à droite ) : 79,95 euros.

 

Les chaussures,...

maison-Martin-Margiela-for-H-M---Bottes.jpg

Ballerines : 99 euros.

Sneakers : 99 euros.

Boots compensées : 249 euros.

 

les sacs et pochettes,...

maison-Martin-Margiela-for-H-M---Sacs-et-pochettes.jpg

Sac renversé ( en bas , à gauche ) : 99 euros.

Sac shopping beige ( juste au-dessus ) : 149 euros.

 

les bijoux,...

maison-Martin-Margiela-for-H-M---Bijoux.jpg

Bracelet fermoir ( en bas, à gauche ) : 39,95 euros.

Bracelet montre oversize ( juste à côté, sur la droite ) : 39,95 euros.

Collier mèche de cheveux ( trois couleurs ) : 9,95 euros.

 

Et les ceintures.

maison Martin Margiela for H&M - ceintures

Ceinture noir fine ( à gauche ) : 12,95 euros.

Ceinture montre ( au milieu ) : 79,95 euros.

 

Bon, je fais ma mauvaise tête mais voici, tout de même, une petite sélection d'articles qui me plaisent un peu :

Maison-Martin-Margiela-H-M----pieces-desirables.jpg

 

Voici même, deux vêtements sur lesquels je louche vraiment :

Maison-Martin-Margiela-H-M----tailleur-pantalon.jpg

Maison Martin Margiela H&M Lookbook 8

Un petit air indéniable de :

Carlie-Chaplin.jpg

Non ?

 

Alors, rendez-vous ( ou pas ) le 15 novembre dans quelques boutiques H&M sélectionnées.

Maison-Martin-Margiela-H-M.jpg

 

That's all folks !

 

P.S. # Scoop : suite à la soirée de présentation de la collection Maison Martin Margiela H&M à New York, des articles sont déjà en vente sur ebay ( je vous laisse découvrir les prix exorbités ici ). Merci les invités !

 

## Moi qui suis une grande frileuse, j'ai toujours rêvé de pouvoir passer l'hiver déguisée en fajita en m'enroulant dans ma couette, je découvre que le manteau-couette existe ! 

 

### Voici les articles sur les précédentes collaborations entre grands couturiers et H&M :

 

La collection Lanvin pour H&M ( présentation de la collection avec les prix )

Mon extraordinaire future aventure à la vente Lanvin-H&M ( une fiction très drôle - à lire absolument )

Longue jupe verte Zara et collier rouge Lanvin pour H&M ( un look )

Marni chez H&M le jeudi 8 mars 2012 ( une demande d'invitation )

Marni Chez H&M le 8 mars mais pas partout ( liste des magasins dans lesquels se déroulent ces opérations )

Robe longue ( maxi dress ) ethnique et collier noir à fleurs Marni H&M ( un look - finalement j'ai tout revendu sur ebay )

 

Et puis un lien vers un article qui traite de la collection Conscious H&M ( également assez amusant ) :


H&M Conscious Collection : le robe longue à multivolants

Le bisou de Mia

Repost 0
Published by Mia Terra Latina - dans Modes et tendances...
commenter cet article
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 18:10

Manteau-hiver-2013-bi-matiere-effet-perfecto-cuir.jpg

L'hiver 2013 sera rock'n'roll !

 

Les grandes tendances 2013 commencent à devenir plus nettes : le sweat ( tigre ), le slim imprimé, la veste tapisserie, les sneakers compensés,... et le manteau bi-matière ( laine et cuir ) à effet perfecto !

 

Vous le trouverez chez Zara ( 139 euros ),...

Manteau-bi-matiere-cuir-laine-perfecto-ZARA.jpg

chez Mango ( 149,99 euros ),...

Manteau-bi-matiere-Mango.jpg

chez Asos ( 155,26 euros )...

Manteau-bi-matiere-Asos.jpg

et chez Sandro ( 465 euros ) !

Manteau-bi-matiere-sandro-copie-1.jpg

Je viens de commander celui de Zara et j'ai hâte de le recevoir. J'espère ne pas être déçue... Je vous tiens au courant bien évidemment !


That's all folks !

 

P.S. Attention au manteau Mango qui est bleu marine et dont le col ne semble pas être en vrai cuir !

Le bisou de Mia

Repost 0
Published by Mia Terra Latina - dans Dans mon dressing ( achats ) !
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 09:50

Red.jpg

Red line...

 

J'ai reçu mon sac cow-boy Zara..

sac à applications Western - Cow-boy ZARA

Sac western à appliques : 79,95 euros.

En allant le chercher à la boutique j'en ai profité pour craquer sur un petit sweat ( un it en ce moment ) avec des roses brodées au point de croix. 

Sweat roses point de croix ZARA

Pas de lien car il n'est pas encore dans le e-shop.

Pour rester dans la lignée de cette journée ( vouée à la couleur rouge ), j'ai jeté mon dévolu sur des éclairs au coquelicot ( celui du milieu est à la guimauve ) de la pâtisserie Houel ( située à Darnétal )...

éclairs à la guimauve ou au coquelicot

Eclairs guimauve ou coquelicot - Houel Darnétal

Ils ont l'air bons ? Eh bien, ils le sont, foi de gourmet !

 

That's all folks !

Le bisou de Mia


Repost 0
Published by Mia Terra Latina - dans Dans mon dressing ( achats ) !
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 09:22

Maya-Hansen-SS-2013-Frida-Kahlo---Madrid.jpg

Maya ou aztèque ?

 

Bon, facile le jeu de mots mais que voulez-vous ? Je fais ce que je peux avec les quelques neurones qui non anesthésiés par la fatigue de cette semaine de folie veulent bien encore se connecter.

 

Vous savez que j'ai souvent un oeil qui louche du côté de la Péninsule Ibérique... Eh bien, cette fois-ci je ne vous emmène non pas à la Fashion Week de Lisbonne mais à celle de Madrid ( la fameuse Pasarela Cibeles )...

 

Il faut dire que la créatrice espagnole Maya Carbajal Alex-Hansen...

Maya Hansen

a fait fort avec son hommage à l'artiste peintre mexicaine Frida Kahlo

 

La grande fan ( la preuve ici et ) que je suis ne pouvait taire un tel évènement ! Voici donc une partie de la collection printemps été 2013 de Maya Hansen...

Maya-Hansen-ss-2013-Frida-Kahlo-16.jpg

Maya-Hansen-ss-2013-Frida-Kahlo-18.jpg

Maya-Hansen-ss-2013-Frida-Kahlo-5.jpg

Maya-Hansen-ss-2013-Frida-Kahlo-4.jpg

Maya-Hansen-ss-2013-Frida-Kahlo-2.jpg

Maya-Hansen-ss-2013-Frida-Kahlo-17.jpg

Maya-Hansen-ss-2013-Frida-Kahlo-15.jpg

Maya-Hansen-ss-2013-Frida-Kahlo-10.jpg

Maya-Hansen-ss-2013-Frida-Kahlo-9.jpg

Maya-Hansen-ss-2013-Frida-Kahlo-8.jpg

Maya-Hansen-ss-2013-Frida-Kahlo-11-copie-1.jpg

Maya Hansen ss 2013 Frida Kahlo 12

Maya-Hansen-ss-2013-Frida-Kahlo-14.jpg

Maya-Hansen-ss-2013-Frida-Kahlo-6.jpg

Maya-Hansen-ss-2013-Frida-Kahlo-13.jpg

C'est coloré ( un vrai choc de couleurs qui rappelle le Mexique ), ultra féminin ( voir même sexy ), d'une esthétique un rien morbide ( c'est très " viva la muerte " ),... 

 

Alors convaincues vous aussi ? Prêtes à chopper la Latino Fever dès l'été prochain ?!

 

Le reste est à découvrir..  ici.

Le site ( avec e-shop ) de Maya Hansen est... .

 

That's all folks !

Le bisou de Mia

Repost 0
Published by Mia Terra Latina - dans Culture mode...
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 22:01

Souvenirs-Versailles---t-shirt-Marie-Antoinette---marque-pa.jpg

Marie-Antoinette...

 

Je suis une grande sentimentale. J'aime emporter des petits souvenirs des endroits que je visite.


Ils me servent de " porte-au-loin " et me permettent de prolonger, par la rêverie, des moments particuliers.


Lors de l'exposition de Joana Vasconcelos à Versailles, j'ai fait des achats dans la boutique du château.


J'ai craqué sur le personnage de Marie-Antoinette. Non pas que je sois royaliste mais le destin tragique de cette femme ne peut laisser personne indifférent. Les temps heureux ( les folles dépenses, les fêtes somptueuses, son aventure romantique avec Axel de Fersen,... ) ont basculé vers ce qu'il y a de plus triste et macabre.

Souvenirs-Versailles---t-shirt-Marie-Antoinette----copie-1.jpg

Souvenirs-Versailles--t-shirt-Marie-Antoinette---marque-pag.jpg

Souvenirs-Versailles--Marie-Antoinette---marque-page.jpg

Souvenirs-Versailles---t-shirt-Marie-Antoinette---crayon---.jpg

Souvenirs-Versailles---Marie-Antoinette-miroir--.jpg

Souvenirs-Versailles---Marie-Antoinette---crayon.jpg

Souvenirs-Versailles--pochette-Marie-Antoinette--.jpg

Souvenirs-Versailles--pochette-Marie-Antoinette.jpg

Souvenirs-Versailles---t-shirt-Marie-Antoinette.jpg

Pochettes, t-shirt, marque-page, crayon, miroir de poche

 

Versailles ne semble se souvenir que de la période faste. On y célèbre une Marie-Antoinette belle et frivole mise à la mode par le film de Sofia Coppola.

 

Ce n'est que lui rendre justice car elle est, avec Louis XIV, le personnage le plus emblématique de ces lieux. 

 

La e-boutique du Château de Versailles est : ici.


That's all folks !

Le bisou de Mia

Repost 0

Petite Intro Au Sujet...

  • : Mia in TERRA LATINA, blog mode, beauté, humour, loisirs, enfants,...
  • Mia in TERRA LATINA, blog mode, beauté, humour, loisirs, enfants,...
  • : Bienvenu(e) in Terra Latina ! Le blog Mode & Co d'une ibérique un brin shophysteric...
  • Contact

M'enfin, T'es Qui Toi ?

  • Mia Terra Latina
  • Je suis une ibéroch'ti ( c'est quoi cette bestiole ? ) qui vit maintenant à Rouen. Je parle mode et compagnie sur mon blog. Un maître mot ? L'humour !!! Une envie ? Me faire des tas d'ami(e)s !!! Bienvenu(e) sur le blog d'une fashionlatinista !!!
  • Je suis une ibéroch'ti ( c'est quoi cette bestiole ? ) qui vit maintenant à Rouen. Je parle mode et compagnie sur mon blog. Un maître mot ? L'humour !!! Une envie ? Me faire des tas d'ami(e)s !!! Bienvenu(e) sur le blog d'une fashionlatinista !!!

Suivez mon blog sur...


flux rss

facebook.jpgtwitter-copie-1.jpg 

 hellocotonblog-lovin-copie-1.jpg

Looking For...

Votez pour moi !

Articles En Conserves...

BE-MY-FAAAAN------02.jpg

Rubriques en vrac...

Modes-et-tendances--png

Dans-mon-dressing---achats----.png

Mon-lookbook.png

Wish-list-et-desirs-modesques--.png

Culture-mode.png

Accessoires-et-autres-breloques--png

customisations.png

Vide-Dressing.png

Pour-jouer-la-belle-et-non-la-bete---beaute----png

Vacances--tourisme-et-traditions-.png

Les-petites-balades-du-dimanche--png

C-est-pour-rire---petits-delires------.png

Petites-histoires-extraordinaires-et-amusantes--png

A-vous-de-jouer-Jeux-Concours.png

Petites-gourmandises----.png

Petits-restos-and-co--png

Sur-le-grand-ou-petit-ecran--png

Music.png

Le-modne-des-Grrims---enfants--.png

Coups-de-gueule-et-autres-facheries--png

Mes-petites-emotions-a-moi--.png

Voeux--.png

J-ai-le-melon--.png

Un-peu-de-culture-ou-de-confiture.png

Des-pates-et-des-croutes---tableaux-et-dessins--.png

Read my blog in bad english...

  read-my-blog-in-bad-english02.jpg

Cliquez pour les nourrir !!!